Les bonnes personnes se gâtent après être montées au siège du pouvoir. Est-ce la faute du poste ou de l'individu?

[ad_1]


Ne blâmez ni la position ni l'individu. Si vous identifiez le défaut, essayez de le supprimer. Et supprimer ces défauts est ce que nous faisons ici par la méditation et les pratiques.


Si les gens font ces pratiques avant d'accéder au pouvoir, c'est bien. Et s'ils le font après avoir pris le pouvoir, c'est aussi bien, afin qu'ils restent équilibrés.


Équilibrez l'esprit, car toute négativité naît dans l'esprit et se propage à partir de là. Il n'y a aucun sens à blâmer le siège. Grâce à la sensibilisation, chaque position d'autorité peut être gérée correctement.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *